Pension Hinata

Venez rejoindre Keitaro dans la pension hinata ! De nombreux postes à prendres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans un bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keitaro Urashima
Gérant
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 26
Localisation : pension Hinata
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Dans un bar   Jeu 21 Sep - 10:00

Keitaro avait erré comme une âme en peine dans la rue qui mène à la pension. Il était épuisé. A la pension Hinata, les filles ne l’avaient guère épargné. Entre le ménage, la vaisselle, le nettoyage complet du rotenburo et la réparations des murs, il n’avait pas eu beaucoup de temps pour se reposer.
Il était alors partis pour s’excuser auprès de monsieur Seta pour ne pas être venu au boulot ce matin. Mais, quand il l’avait enfin trouvé, Seta lui avait indiqué qu’il n’avait pas à travaillé aujourd’hui. Apparemment, il avait oublié de le prévenir.


*Et voila, encore un après-midi de révision en moins, quelle galère !!!*

Il décida qu’il méritait bien un instant de pause dans la journée. Et s’il voulait en avoir un, ce serait maintenant.

*Le filles ne me lasserais sûrement pas le temps. Je parie qu’elles ont encore des dizaines de corvées à me faire faire.*

Il se dénicha donc un petit bar où il espérait ne pas avoir d’ennuis. Il commanda un verre et s’assit à une table pour attendre sa commande.
C’est alors qu’il remarqua un homme qui semblait ne plus tenir sur ses jambes tellement la quantité de boisson alcoolisées qu’il avait ingurgité était importante. Mais cela ne semblait pas le dérangé et il en redemandait encore plus sans se soucié des effets.
En le détaillant un peu plus, Keitaro se disait qu’il l’avait déjà rencontré quelque part.


*Mais bien sûr ! C’est le prof qui nous surveillait pendant l’examen blanc ! Il me semble qu’il est aussi prof à Todai. Du moins professeur remplaçant.*

Il se demanda si c’était bien digne d’un prof de se trouver dans un endroit pareil et dans un tel état. Mais bon, il n’était pas mieux…
Avoir raté deux fois le concoure d’entrer à Todai et être bien partie pour se planter une nouvelle fois, ce n’est pas très glorieux.


*En tenant compte de mon dernier examen blanc, je devrais avoir…… environs…… 2 % de chance d’être admis à Todai. Ça s’améliore, l’année dernière, j’était à encore moins que ça ! Peut-être que dans une dizaine d’années, je serais dans les 30 %, qui sait ?*

Il s’approcha d professeur et engagea la conversation.

- Bonjours monsieur, je m’appelle Keitaro Urashima, j’essaye d’entrer à Todai depuis…… deux ans, sans succès. Est-ce que vous pensé que c’est trop tard ? Que je n’arriverais plus à entrer dans cette université ? Je ne voudrais pas vous embêter, mais j’aimerais savoir si je perd mon temps à galéré comme ça.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovehina-hinata.actifforum.com
Brad Wong
Prof remplaçant à Todai
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Hôtel dans le centre-ville
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Jeu 21 Sep - 10:28

Un soir, alors que le professeur Wong rentrait de l'université après une longue journée face à des élèves plus passionnés par ce qu'il se passait en-dessous des tables que par la littérature occidentale, il se trouva devant un problème des plus épineux. Un de ces problèmes qui viennent achever un homme à terre. Plus une seule goutte d'alcool dans tout son appartement! Trop assoiffé et fatigué pour aller faire des courses, Brad se rendit tout simplement au meilleur bar des environs, qui se situait dans les environs de Hinata-sou. Il entra, se posa au comptoir (le meilleur endroit pour être servi rapidement) et le frappa du plat de la main.

"Saké!"

Il passa commande sur commande, jusqu'à ne plus avoir un seul yen en poche. Alors que sa vision était devenue complétement floue, une silhouette se dressa devant ses yeux vitreux et s'adressa à lui dans un étrange dialect étranger.

*On dirait du portugais... drunken *

Après avoir fait comprendre au vieillard portugais (car après quelques secondes d'étude, il fît la conclusion que c'en était un, ou même deux-trois...) à l'aide de quelques gestes, qu'il ne comprenait pas ce qu'il disait, la personne répéta lentement et le professeur reconnut quelques mots de japonais. Puis après une seconde répétition, il comprit la totalité du message.

"C'est très courageux pour un vieil homme comme vous de reprendre les études, mais avec l'âge... et l'alcool... le cerveau retient moins bien les informations reçues, il est donc normal que vous ayiez échoué. Abandonnez maintenant et épargnez votre santé."

Brad eût un tressaut et s'excusa, puis il se rua vers les toilettes de l'établissement. De la salle commune, on pouvait l'entendre vomir le contenu de son estomac. Il revînt une minute plus tard frais et dispo, surpris que le vieux portugais ait déguerpi, laissant place à un jeune homme de type japonais.

"Excuse-moi, mon garçon, tu n'aurais pas vu un... Nan, laisse tomber, je devais être bourré..."

Il se tourna vers le serveur et tapa de nouveau sur le comptoir.

"Saké!"

"Pardonnez-moi monsieur mais vous n'avez plus d'argent. Désirez-vous un verre d'eau?"

Etonné, le professeur Wong réflechit quelques instants et se tourna vers le jeune homme à son côté.

"Toi, si tu m'offres un verre je te donne un cours particulier dans la matière de ton choix, je suis professeur à Todai!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motoko Aoyama
Pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : Pension Hinata
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Jeu 5 Oct - 2:27

Motoko avançait d’un pas rapide et décidé au travers des rues d’Hinata. Avec son sabre sur l’épaule et son air un peu farouche, elle semblait faire un peu peur à ceux qui la croisait, si bien que la plupart des gens faisaient une sorte de petit écart, comme s’ils délimitaient un cercle de sécurité. Après tout, une jeune fille Kendoka armée, c’était sans doute un peu dangereux, non ?

*Mais qu’est-ce qu’ils ont, tous ces gens ?… Je n’ai pas la crève, que je sache ?*

Motoko semblait petit à petit perdre patience. Cela faisait bien un petit quart d’heure qu’elle marchait sans trouver la moindre trace de son « gréant préféré ». Il n’empêche qu’il fallait bien qu’elle le trouve. Elle ne pouvait tout de même le laisser s’en tirer aussi bien. Si les autres filles commençaient à baisser leurs gardes, et à soutenir de plus en plus leur cher Keitaro, ce n’était pas son cas. Celui-là avait pas mal de choses à se faire pardonner, d’ailleurs. Des choses qui la firent rougir bien malgré elle.

*Je le crois pas. Je devrais être en train de continuer à m’entraîner… et au lieu de ça, je perds mon temps à le chercher, lui… C’est surréaliste !*

A cours d’idées, Motoko s’avisa d’un bar d’assez petite taille, à l’apparence calme. Non pas qu’elle espérait réellement retrouver Keitaro là-dedans, mais elle avait bien le droit à une petite pause. Et ici, personne ne pourrait la voir. Alors elle fixa son sabre à sa ceinture, poussa la porte et entra dans l’établissement, toujours avec cet air un peu féroce et sauvage ancré sur son visage.
Ignorant certains des regards qu’elle attira aussitôt, par son étrangeté, Motoko posa presque immédiatement ses yeux sur un jeune homme assis au comptoire. Un jeune homme qu’elle connaissait bien…


*… malheureusement.*

En deux grandes enjambée, elle fut juste à côté du dit jeune homme, et d’un geste sec, elle sortie son sabre et prit Keitaro par le col de sa chemise, pour le soulever de terre avec une aisance remarquable.

- Urashima !! Qu’est-ce que tu fous là ? Ca fait des heures que je te cherche !

*Enfin presque…*

- Tu crois vraiment que c’est le moment de te saouler ?… Espèce d’ivrogne ! Il y a du boulot à la Pension… Tu ne vas tout de même pas laisser Shinobu et les autres s’en occuper à ta place ?

Motoko sembla soudainement se rendre compte que Keitaro n’était pas seul. Et qu’elle venait justement d’interrompre une conversation. Cela ne lui fit ni chaud, ni froid, mais elle pivota tout de même pour dévisager l’homme.

*Complètement bourré, celui-là…*

La jeune fille arqua un sourcil perplexe, sans pour autant reposer au sol Keitaro, et demanda brusquement

- Vous êtes qui, vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Urashima
Gérant
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 26
Localisation : pension Hinata
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Jeu 5 Oct - 14:33

Keitaro était en train de fouiller dans le vide de son porte-monnaie, espérant avoir de quoi payer au moins un verre à ce cher professeur.

*Oui, mais quelles matière est-ce que je pourrais lui demander de me faire étudier… Peut-être l’anglais… Ou bien les maths, l’histoire ou encore la bio… Aaaahhhhh, j’vais jamais avoir de quoi payer tous ça moi ! ! ! *

Il s’apprêtait à répondre à l’homme que cela ne serait qu’un seul et unique verre, lorsqu’il se retrouva soulevé de terre, un sabre sous la gorge et Motoko lui criant dessus.

*Motoko ? ? ? Mais qu’est-ce qu’elle fait ici ? ? Elle me cherche confused ? Décidément, je ne comprend plus rien ! *

Il commença à bafouiller de vagues excuses mais elle ne lui laissa pas le loisir (vous appelez ça un loisir vous Razz ) de continuer à s'enfoncer. Elle s’adressa au professeur bourré avec lequel il était sur le point de faire une affaire (on appelle bien ça une affaire, non ?) et qu’il avait presque oublié.

- Eeeeuuuhhh, mon chère professeur, je vous conseil de répondre le plus vite possible si vous tenez à la vie… Elle n’a pas l’air de bonne humeur, ce n’est pas le moment de plaisanter, je n’aimerais pas que l’envie lui prenne de me couper un bras.

P.S : merci de ne pas avoir fait trop long comme message, tu m'aurrais encore fait déprimer...

_________________


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovehina-hinata.actifforum.com
Motoko Aoyama
Pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : Pension Hinata
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Lun 13 Nov - 5:40

Motoko, qui avait royalement ignoré les bafouillages inutiles de Keitaro pour s’excuser, fronça soudainement les sourcils avec un air encore plus féroce. Le jeune japonais était toujours pendu au bout de son sabre, et elle ne semblait absolument pas gênée par le poids qu’il pouvait faire subir à son bras. Sans aucun doute, elle était bien assez entraînée pour le soutenir de la sorte.
D’autant plus qu’à bien y réfléchir, il n’était pas si épais que cela, le nouveau gérant. Au contraire, un peu trop maigrichon à son goût.


* Et il traîne dans les bars mal famés… Non mais je vous jure. Il faut tout lui apprendre, à celui-là ! Mais qu’est-ce que je raconte ? Il faut surtout le faire détester la vie à la pension, ça sera nettement plus simple…
Et puis c’est quoi, ce mec déjà à moitié mort ? Aucun intérêt… *

Pourtant, Motoko ne put s’empêcher de détailler l’inconnu avec une étrange précision, plissant les yeux pour retenir les moindres détails de son vêtement et de son visage. Peut-être espérait-elle par ce simple examen deviner comme une réponse du ciel qui était cet homme saoul, et ce qu’il faisait à discuter avec Keitaro. Mais bien évidemment, elle n’obtint aucun de ses deux renseignements par le regard perçant qu’elle posa sur lui.

* C’est quand même bizarre… Il n’y a pas à dire, je l’ai déjà vu quelque part, ce type… Il me dit quelque chose. Ou alors c’est que tous les mecs bourrés se ressemblent… Enfin bref. Je ne vois pas pourquoi je m’attarde là-dessus.*

Du coup, la jeune fille pivota soudainement, sans plus de préambule, pour foudroyer Keitaro du regard, suite à ses paroles.


- Je te demande pardon, Urashima ?… Moi, je ne suis pas de bonne humeur ? Erreur, poltron. Je suis en pleine forme ! Mais si tu veux vraiment me voir de mauvaise humeur, et te couper un bras, ça ne devrait pas tarder… Il suffit que tu continues comme ça !

D’un geste sec, elle abaissa son sabre, et le jeune homme se retrouva les quatre fers en l’air. Sans même une excuse, ou un regard pour un Keitaro à terre, Motoko rangea adroitement son sabre et fronça de nouveau les sourcils.

- Comment est-ce que tu l’as appelé ?

Elle esquissa un geste de la main vers l’homme toujours assis au comptoir, en lui lançant un regard de défi.

- C’est un prof, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keitaro Urashima
Gérant
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 26
Localisation : pension Hinata
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Sam 23 Déc - 10:45

Alors la, c’était plus que Keitaro pouvait supporter. Ce faire ainsi humilié, en public ! Oui, bon, les hommes bourrés d’un bar, on peut appeler ça un public… Cependant, il n’osa pas faire un geste, et trembla de trouille quand Motoko s’adressa à lui, l’air d’encore plus méchante humeur.

*Pourquoi est-ce que ça doit m’arriver à moi ? Pourquoi ? Eeehhh, du caaaaaaaaalme ! Trop tard…*

Motoko venait de le laisser tomber comme une mer… Pardon, comme une chose molle et marron qui traînent souvent sur les trottoirs. Il se releva tant bien que mal, n’attendant même pas les excuse de Motoko qui ne venaient pas, et qui ne viendraient sans doute jamais…
En entendant la question de Motoko sur le professeur ivre gisant à côté de lui, il ne la comprit pas tout de suite, puisqu’elle ne faisait que de passer d’un sujet à un autre, complètement différent. Il regretta aussitôt qu’aucuns mots ne sortit de sa bouche, cela ne fît qu’accentuer la colère apparente de la jeune pensionnaire. Aussi, il répondit le plus rapidement possible à la seconde question de la kendoka.


- Il faut croire. Oui, je sais, il n’en a pas l’air, mais c’est un professeur remplaçant à Todai… Il m’a fait une offre très intéressante, mais je pense que j’aurais l’occasion de le croiser à nouveau plus tard, dans un des bar qu’il fréquente souvent, c’est-à-dire presque tous ceux de la ville…

Après ce débit de parole inhabituel chez lui quand il parlais à Motoko, Keitaro se demanda les raisons qui pouvaient la pousser à venir le chercher dans un bar malfamé, elle qui a pourtant comme habitude de s’entraîner à cette heure-ci, pas de partir à la recherche d’ « débile profond, sans l’ombre d’une couille », comme elle l’appelait.

-Au fait, Motoko, qu’est-ce que tu fais ici ? Quelque chose ne va pas à la pension ?

*Je paris que c’est ça ! Elle n’aurait pas interrompu son entraînement si ce n’était pas pour me donner du travail à faire… J’en ai marre T_T*

_________________


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovehina-hinata.actifforum.com
Motoko Aoyama
Pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : Pension Hinata
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un bar   Mer 27 Déc - 15:04

Motoko arqua un sourcil perplexe devant la tirade de Keitaro. C’est bien la première fois qu’il dit autant de mots, et de phrases, même, en s’adressant à elle. Bon, soit. Il est en forme. Tant mieux, il ne sera que plus efficace pour réparer cette fichue terrasse, qu’elle puisse retourner à son entraînement. Parce que là, elle était vraiment en train de perdre un temps vraiment précieux.
Que de secondes gaspiller pour… pour un tel… énergumène. Cela dépassait l’entendement. D’ailleurs, elle ne comprenait toujours pas pourquoi elle s’attardait dans un pareil fourbi. Elle le savait. Dès ce matin en se réveillant, elle savait qu’elle allait débloquer à un moment donné. Elle devait vraiment se sentir très seule, pour rechercher Urashima. Ou alors elle avait vraiment besoin d’un bouc émissaire.
Peut-être qu’il n’avait pas tort au fond, elle n’était pas de si bonne humeur… Et bien oui, toutes ses journées à s’entraîner, en alternance des cours, et ne rien faire d’autre que travailler, c’était…


*Mais qu’est-ce que je raconte là ? Et depuis quand je suis sensée me plaindre, moi ? Non mais c’est vrai ! Depuis qu’il est là, rien ne va plus ! *

La jeune fille secoua violemment la tête, pour chasser ses pensées comme elle l’aurait fait avec une mouche gênante, puis elle reporta un regard foudroyant sur le visage du nouveau dirigeant de la pension. Un regard à faire blêmir les plus courageux. Lentement, elle se pencha vers lui, jusqu’à ce que son visage soit assez proche du sien pour que le garçon puisse apercevoir son propre reflet dans les yeux de la kendoka.
Là, elle pointa vers lui un doigt accusateur, et lui tapota le front en répondant enfin, d’un ton sarcastique, d’où perçait une pointe d’humour


- Il n’y a pas grand chose qui va à la pension, depuis que tu en a pris la direction, Urashima.

Elle esquissa une sorte de sourire légèrement effrayant sur les bords, puis se redressa d’un seul coup, pour saisir Keitaro par le col et le pousser devant elle sans ménagement.

- Allez hop ! Il y a une terrasse à réparer, et ça ne va certainement pas se faire tout seul ! Tu retourneras batifoler avec ton « professeur » de Todaï quand tu n’auras rien d’autre à faire ! Donc, ce n’est pas pour tout de suite…

Et juste avant de sortir du bar, en poussant le jeune japonais devant elle, Motoko se retourna une dernière fois, plissa les yeux en dévisageant l’homme complètement saoul, et le salua d’un grand geste de la main.

- A un de ces jours, Mr je-ne-sais-pas-comment de Todaï !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans un bar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans un bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une main dans sa culotte...
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» [AIDE] Ma vidéo .mp4 n'apparait pas dans l'onglet photos et vidéos
» Figé dans le temps
» Quel(s) métier(s) faire pour travailler dans la construction des attractions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Hinata :: RP :: Ville :: Rue-
Sauter vers: